La surconsommation de carburant

Un grand nombre d’entreprises disposent aujourd’hui d’un parc automobile. Dédié aux collaborateurs, ce dernier vise la bonne marche des activités. En cas de mauvaise maîtrise, l’administration et l’entretien de la flotte automobile peut engendrer de sérieux impacts pour l’enseigne. Il est par conséquent nécessaire de trouver des solutions efficaces, pour stopper la surconsommation de carburant.

La surconsommation de carburant, une vraie contrainte dans une flotte automobile

Le carburant affecté à la flotte automobile occupe une place centrale dans les charges fixes d’une entreprise. Avec les éventuelles hausses de prix, celle-ci pourrait se retrouver à sec sur le plan financier. Certaines solutions sont pourtant envisageables pour réaliser des économies, et surveiller la surconsommation de carburant dans la flotte auto.

Selon les études menées par l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE), les dépenses de carburant relatif au parc automobile d’une entreprise représente 17 % du montant d’usage total de possession de la voiture. D’après une enquête effectuée par la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises (CPME) en 2018, les TPE, les PME et les artisans sont les principales victimes des impacts négatifs engendrés par la hausse de prix du carburant. Plus de la moitié des entreprises concernées se voient réduire leurs marges d’environ 58 %. Certaines enseignes constatent ainsi une dégradation de leur trésorerie, et d’autres sont même obligées de reporter leurs investissements.

Face à toutes ces contraintes, plusieurs entreprises ont instauré des mesures strictes dans leur solution de suivi de parc automobile. Pour plus d’informations à ce propos, cliquez ici. Près de 35 % de ces sociétés ont aménagé ou réduit les déplacements, 24 % ont décidé d’augmenter les prix de vente et 11 % ont investi pour des véhicules autonomes. Selon les circonstances, plusieurs choix comme la carte uta s’offrent aux entreprises, pour prétendre à un meilleur suivi de flotte.

Les logiciels de gestion et l’éco-conduite, des solutions révolutionnaires

Hormis la hausse de prix du carburant, d’autres facteurs comme la mauvaise habitude des collaborateurs au volant, peuvent engendrer une augmentation des charges. Plusieurs études menées par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) démontrent que, conduire de façon inadaptée et agressive fait augmenter la consommation de carburant à plus de 40 %. Le recours à l’éco-conduite s’avère alors intéressante. Cette solution est à la fois écologique et économique, et permet de dissiper les comportements insensés des conducteurs. Parmi ces bons gestes figurent la vérification régulière de la pression des pneus, le démarrage en douceur, la modération de vitesse et l’anticipation du trafic routier. Ces mesures ont un impact non négligeable sur la réduction du coût de carburant. L’éco-conduite est également bénéfique pour l’environnement et les enseignes qui la pratiquent. Former le personnel à l’éco-conduite est une démarche judicieuse pour les entreprises, étant donné qu’elle permet de mieux maîtriser le coût d’exploitation

Par ailleurs, on note l’invasion de logiciel de gestion de flotte, une solution qui aide les sociétés à faire plus d’économie dans la gestion de leur parc automobile. La géolocalisation, par exemple, permet aux automobilistes de mieux cerner les itinéraires, de s’informer sur le trafic routier et de maîtriser le style de conduite. En ce sens, la conduite sera plus optimisée.

Choisir des véhicules électriques et hybrides

Les voitures hybrides présentent de nombreux avantages, tant pour les automobilistes que l’environnement. Elles sont pourtant rares dans les flottes d’entreprise. La plupart des entrepreneurs craignent encore l’autonomie limitée, et le coût d’usage élevé de ce type de véhicule. Cependant, selon une étude menée par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, les voitures hybrides et électriques s’avèrent moins coûteuses sur le long terme. Le prix d’achat initial sera rapidement compensé par le faible coût de propriété, après trois ou quatre ans d’utilisation. De plus, l’acquisition de véhicules de ce genre est soutenue par une prime à l’achat, ainsi qu’un coût en entretien et en énergie modéré.