Qui ne le sait pas, vous venez de vous installer confortablement sur le balcon ou dans le jardin, il y a déjà un bourdonnement autour de vous. Dans la maison aussi, on n’est alors pas à l’abri des petits bourreaux.

Pour pouvoir faire un barbecue, se détendre et dormir sans être dérangé, on aimerait vous présenter ici quelques conseils sur la façon de fabriquer soi-même des répulsifs contre les insectes, qui sont sans danger pour les humains et les animaux.

Protection contre les insectes : la prévention aide

Dans le jardin

Pour que les moustiques n’aient aucune raison de prendre pied dans le jardin de votre maison, vous devez veiller à ce qu’ils ne soient pas du tout à l’aise. Les moustiques aiment les eaux stagnantes, où ils aiment pondre leurs œufs pour se reproduire. Veillez donc à ce que l’eau des arrosoirs, des bains d’oiseaux et des pataugeoires soit changée régulièrement.

Il est également conseillé de vider le bac à pluie pendant la saison de reproduction (généralement plus à partir de juillet). Si vous ne voulez pas faire cela pour économiser les frais d’arrosage du jardin, vous devez pêcher les larves de moustiques avec une épuisette. S’il n’y a pas encore de larves dans le baril, assurez-vous de les couvrir.

Dans la maison

En raison de la chaleur en été, certains d’entre nous ne peuvent pas bien dormir de toute façon. Ajoutez à cela le bourdonnement élevé d’un moustique et vous n’avez plus de tranquillité. Pour empêcher les moustiques et autres insectes de pénétrer dans la maison, les fenêtres doivent être équipées d’une moustiquaire. Elles sont disponibles en différents modèles, soit sur mesure, soit simplement à découper et à coller.

Si la suspension des fenêtres est trop lourde pour vous, vous pouvez accrocher une moustiquaire sur le lit et mettre les extrémités sous le matelas.

Choisir les bons vêtements

Il faut éviter les vêtements trop serrés pendant la saison des moustiques. Les moustiques peuvent facilement piquer à travers les vêtements serrés. Des vêtements légers et aérés sont préférables et les régions des chevilles doivent être protégées. Les chaussettes ne sont pas vraiment à la mode en été, mais elles aident à lutter contre les parasites, surtout si on y ajoute les jambes du pantalon.

Moustiquaire à l’eau vinaigrée

Placez un petit bol d’eau vinaigrée (mélangez le vinaigre et l’eau 1 pour 1) sur la table ou près de la zone des sièges, et vous devriez pouvoir vous détendre autant que possible.

Pour que le bol ne paraisse pas si ennuyeux, des pierres de verre colorées peuvent être placées dans l’eau vinaigrée. Ainsi, le répulsif à insectes sert également de décoration.

Conseil : veuillez n’utiliser que des éléments décoratifs compatibles avec le vinaigre.

Le café en poudre contre les insectes

Allumez le café en poudre dans un petit bol ignifuge et placez-le à votre endroit préféré et profitez du calme et de la tranquillité.

Citrons et clous de girofle

Pour ceux qui aiment l’odeur des citrons, ce conseil est tout à fait approprié. Il suffit de mettre des clous de girofle dans un citron coupé en tranches et de le poser sur la table. Non seulement il est beau, mais il sent bon, et les moustiques et les guêpes ne sont plus un problème.

Allumer des bougies à la citronnelle permet également de repousser les moustiques et de sentir bon.

Protection contre les mouches pour les aliments et les boissons

Si le fredonnement ne vous dérange pas, parce que cela fait partie de l’été, mais que vous préférez vous passer des baigneurs dans une boisson fraîche, les verres avec couvercle sont certainement faits pour vous. Pas de chance pour les baigneurs non invités et aussi un accroche-regard à chaque garden-party.

Afin d’éviter de laisser de petites empreintes dans le gâteau, un bonnet anti-mouches peut être utile. Simplement placé au-dessus de la nourriture, il empêche l’atterrissage des invités non invités déjà pendant l’approche.

Bien sûr, des conditions différentes nécessitent des méthodes différentes. Ainsi, les conseils présentés n’aident pas nécessairement tout le monde et dans tous les environnements. Il ne reste plus qu’à les essayer.

Les mesures anti-moustiques

La première mesure à prendre pour éviter la prolifération des moustiques est de bannir toute eau stagnante de son jardin. Il faut donc veiller à ne pas laisser d’eau dans les soucoupes sous les pots, ou encore ne pas laisser un récupérateur d’eau de pluie grand ouvert. Après chaque averse, il convient de vider tous les récipients qui pourraient contenir ne serait-ce qu’un peu d’eau. En complément de cette vigilance, la pose de moustiquaires aux fenêtres peut faire toute la différence. Si vous continuez à vous faire dévorer par les moustiques, vaporisez un peu de répulsif sur votre corps. Les autorités sanitaires reconnaissent comme efficaces le DEET, le KBR, l’IR 35/35 et le citrodiol. En revanche, la Société française de parasitologie déconseille l’utilisation de bracelets anti-moustiques, d’appareils à ultrasons ou encore de raquettes électriques.

Éviter les araignées dans la maison

À l’automne, les araignées recherchent un endroit chaud pour faire leur toile. L’intérieur de la maison est donc parfait pour elles. Sachez que la présence d’araignées n’est pas néfaste pour l’homme, et que de surcroît elles contribuent à éliminer d’autres indésirables (mouches, moustiques). Toutefois, il n’est pas forcément agréable de les croiser chez soi. Alors voici trois astuces naturelles pour les faire déguerpir :

  • Les marrons et feuilles de châtaigniers : coupez des marrons en deux et disposez-les aux coins des pièces, ou encore faites bouillir des feuilles de châtaigniers et vaporisez le mélange sur les lieux de passage.
  • La lavande : excellent répulsif à araignées, elle peut être utilisée en sachets ou en huiles essentielles.
  • La pierre d’alun : dans un vaporisateur, mélangez 80 g de pierre d’alun en poudre dans un litre d’eau et vaporisez toutes vos boiseries et ouvertures sur l’extérieur.

Se débarrasser des punaises de lit

La literie étant un endroit sensible, l’utilisation d’insecticides anti-punaises doit être réalisée par un professionnel. Mais vous pouvez tout de même agir par des moyens mécaniques afin de vous débarrasser de ces intrus :

  • Baissez la température des pièces touchées afin de limiter la reproduction des punaises.
  • Passez l’aspirateur dans tous les recoins de la pièce, et particulièrement entre les plinthes et le sol.
  • Sortez votre literie et tapez-la au grand air, puis dotez-la d’une housse spécifique anti-punaises.
  • Lavez très régulièrement votre linge de lit.
  • entourez vos pieds de lits d’adhésif double-face afin de piéger les punaises qui voudraient atteindre le sommier.

Si les problèmes persistent, faites appel à un exterminateur.

Éradiquer les cafards

Le premier réflexe à avoir afin d’éviter une infestation de cafards est de conserver une hygiène parfaite des pièces, particulièrement dans la cuisine. Éliminez toute la graisse qui se dépose sous les éléments, sur le four ou encore sur la hotte de la cuisine. Enfermez les aliments dans des boîtes hermétiquement closes. Et pour se débarrasser des individus déjà présents, utilisez un insecticide à base de terre de diatomée. D’une efficacité redoutable, et sans danger pour la santé, ce produit attaque en profondeur la colonie de cafards.

Charançons : comment s’en débarrasser de façon durable ?

Les charançons sont des insectes nuisibles de l’ordre des coléoptères. Ils représentent une famille particulièrement nombreuse puisqu’il y aurait pas moins de 50 000 à 200 000 espèces différentes de charançons à la surface de la planète. Parmi celles-ci, plusieurs sont attirées par les provisions stockées par l’homme et investissent les placards des maisons où ils recherchent notamment les pâtes, le riz, les haricots blancs, les pois chiches et les céréales en général. D’une couleur le plus souvent noire, les charançons ne mesurent pas plus de 2 à 4 millimètres à l’âge adulte et ressemblent à de tout petits scarabées munis d’une trompe et de trois paires de pattes.

Comment se débarrasser des charançons ?

Les charançons sont des insectes très invasifs et il n’est pas toujours facile de s’en débarrasser. Si l’invasion est réduite, par exemple un seul paquet de riz, il est possible de les détruire en plaçant le paquet infesté dans un lieu où la température est inférieure à 10 degrés. Si l’invasion est plus étendue, il convient de jeter tous les produits contaminés en les enfermant dans un sac-poubelle hermétiquement fermé. Ensuite, passez l’aspirateur dans votre placard en insistant bien dans tous les recoins. L’aspirateur doit également être passé dans les alentours et notamment au niveau des plinthes où ses charançons peuvent se loger. Si jamais ces solutions ne suffisent pas, il convient de faire appel à un exterminateur qui emploiera un produit chimique.

À noter que l’on peut se protéger des charançons en enfermant tous les produits alimentaires qu’ils affectionnent dans des bocaux hermétiques.

Comment détruire un nid de charançons ?

Pour se reproduire, les charançons pondent un œuf à l’intérieur d’une céréale, comme un grain de riz ou un pois chiche par exemple. Une larve va alors se développer au sein de ce nid et se nourrir de la céréale avant d’en sortir au moment du passage à l’âge adulte. La ponte des charançons va s’effectuer dans plusieurs nids et ceux-ci sont impossibles à repérer. Dès lors, pour être certain de détruire les nids de charançons la seule solution est de jeter les produits infestés en veillant absolument à les enfermer dans un sac-poubelle parfaitement hermétique afin d’éviter leur propagation.

Chenille : comment s’en débarrasser ?

La chenille est un herbivore particulièrement glouton qui peut ravager tout un potager avant de se changer en chrysalide. Pour vous éviter le désagrément de légumes bons pour la poubelle, voici quelques moyens de vous en débarrasser.

Se débarrasser des chenilles de façon écologique

Vous pouvez vous débarrasser des chenilles envahissantes de façon totalement écologique. Pour les espèces les plus visibles, un ramassage à la main fera le plus gros du travail. Mais cela ne suffisant pas, il est possible d’utiliser des produits à base de pyréthrine, une substance tirée de fleurs comme le pyrèthre de Dalmatie ou le chrysanthème.

Autre solution tout aussi biologique, le Bacillus thuringiensis, qui est une bactérie s’attaquant aux chenilles. Cela vous permet de continuer à cultiver de façon bio.

En complément, et afin de limiter considérablement la réapparition des chenilles, vous pouvez favoriser l’installation de certains de leurs prédateurs en proposant à ces derniers des abris auxquels ils ne pourront pas résister. Parmi eux, les plus efficaces restent les oiseaux et les hérissons.

Enfin, une astuce d’antan encore utilisée de nos jours consiste à vaporiser de l’eau savonneuse sur les légumes et les plantes touchées. Cette méthode permettra en outre de se débarrasser des pucerons.

La chenille processionnaire

La chenille processionnaire est reconnaissable à son corps brun hérissé de poils. Dénommée comme ceci en raison de son déplacement en groupe sous la forme d’une file indienne, la chenille processionnaire fabrique son nid, souvent de bonne taille, dans les branches des pins. Sa piqûre peut entraîner des réactions allergiques. Elle peut même s’avérer mortelle pour les animaux de compagnie qui seraient tentés d’y goûter.