KfW 55, KfW 40, KfW 40 Plus – tout le monde parle de normes énergétiques dans la construction de maisons, mais que signifient réellement ces termes et quel est leur rapport avec le soutien financier ? Si vous projeter  construire une maison, vous êtes confronté à de nombreuses décisions, parmi elles, l’efficacité énergétique de votre maison. C’est là que les différentes normes énergétiques entrent en jeu, montrant quelles sont les subventions que vous pouviez bénéficier. Si vous voulez vous préparer de manière optimale pour l’avenir, vous pouvez choisir le niveau le plus élevé de la norme KfW actuellement en vigueur : KfW 40 Plus. J’ai résumé les conditions à remplir, la manière dont vous pouviez y répondre et les avantages que vous pouviez en attendre avec des subventions.

KfW 55, KfW 40, KfW 40 Plus – que signifient les normes énergétiques ?

Ce qui semble compliqué au premier abord pour le profane est assez simple : les chiffres clés définissent la qualité énergétique d’une maison. Plus le nombre est petit, plus les besoins énergétiques sont faibles et plus la subvention est élevée. Une maison efficace est classée en fonction des besoins en énergie primaire (combien d’énergie votre bâtiment a-t-il besoin) et des pertes de chaleur par transmission (combien de chaleur est perdue). Une bonne isolation et la production de chaleur à l’aide d’énergies renouvelables ont un effet positif sur la demande d’énergie primaire. Une pompe à chaleur, par exemple, utilise l’énergie disponible gratuitement et sans limite de l’environnement pour chauffer votre espace de vie. Les valeurs maximales fixées dans le décret sur les économies d’énergie (EnEV) sont décisives pour la classification de la qualité énergétique d’un bâtiment. Une Efficiency House 100 de la KfW correspond exactement aux spécifications de l’EnEV, une Efficiency House 55, par exemple, ne nécessite que 55 fois l’énergie du bâtiment de référence 100. Cette norme énergétique peut être atteinte par les bâtiments neufs et existants.

Quel type de promotion la KfW offre-t-elle ?

La KfW (Kreditanstalt für Wiederaufbau) est une banque de promotion qui soutient les constructeurs et les acheteurs dans l’acquisition de biens immobiliers résidentiels et dans la construction et la rénovation à faible consommation d’énergie. Lors de la construction d’une nouvelle maison performante KfW 55, 40 ou 40 Plus ou d’un appartement correspondant, vous pouvez obtenir de la KfW un prêt à faible taux d’intérêt jusqu’à 100 000 euros par unité de logement – avec le programme « Construction économe en énergie (153) ». Pour en bénéficier, votre propriété doit répondre à des normes énergétiques définies. De plus, l’implication et l’avis d’un expert en efficacité énergétique est une condition préalable.

À propos : le prêt à faible taux d’intérêt peut également être combiné à une subvention unique de remboursement allant jusqu’à 15 000 euros – son montant dépend du montant du prêt et de la norme énergétique respective.

KfW 40 Plus – les exigences et la façon dont vous y répondiez

La norme énergétique la plus élevée, KfW 40/40 Plus, est destinée seulement aux nouveaux bâtiments. Les maisons KfW 40/40 Plus consomment 60 % d’énergie en moins que ce qui est spécifié par l’EnEV. Les maisons PlusEnergy produisent également plus d’énergie que nécessaire pour leurs propres besoins. Afin de satisfaire à la norme KfW 40Plus, vous devez donc tenir compte des points suivants

L’interaction optimale de tous les composants est décisive pour un concept énergétique sophistiqué. Nous avons déjà résumé dans un article de blog comment vous pouvez combiner intelligemment la production et le stockage de chaleur et d’électricité renouvelables pour vous rendre moins tributaire des combustibles fossiles et de l’alimentation électrique publique.

Au delà de ce concept de chaleur et d’électricité, une maison de rendement KfW 40 Plus nécessite un système de ventilation avec récupération de chaleur. Avec un système de ventilation, vous n’avez plus besoin d’ouvrir les fenêtres pour faire entrer de l’air frais dans vos pièces et transporter l’air vicié à l’extérieur. Dans ce cas la récupération de la chaleur est un facteur décisif : la chaleur de l’air ambiant est transférée à l’air frais entrant au moyen d’un échangeur de chaleur. La chaleur demeure donc dans la pièce et on ne chauffe pas littéralement par la fenêtre. C’est bon pour le bilan énergétique de votre maison ou de votre appartement. Vous pouvez en savoir plus sur le fonctionnement de la ventilation domestique contrôlée dans un ancien billet de blog.

Ma conclusion

Qu’il s’agisse d’une petite maison pour la jeune famille, d’une maison d’architecte moderne pour le couple exigeant ou d’une solide résidence pour les personnes âgées – une maison est toujours un investissement dans l’avenir. Ma recommandation est donc la suivante : pensez à long terme et trouvez la bonne solution pour vous ! Cela s’applique à différents domaines de l’aménagement de votre domicile. Si vous comptez aujourd’hui sur une technologie de construction à l’épreuve du temps, vous êtes bien placé et pouvez bénéficier de nombreux avantages. En plus des subventions de la KfW, le besoin minimum en énergie est également facile à supporter à long terme. De plus, avec un concept énergétique coordonné, vous êtes moins dépendant des combustibles fossiles tout en protégeant l’environnement. N’est-ce pas ce que chacun d’entre nous souhaiterait ?