Que sont les pompes à chaleur ?

Parmi les différents appareils qui peuvent être utilisés pour chauffer la maison en hiver, on trouve les pompes à chaleur. Mais qu’entend-on par « pompe à chaleur » ?

Ce sont en fait des éléments qui fonctionnent grâce aux principes de la thermodynamique et qui transportent l’énergie sous forme de chaleur d’une partie de la maison à une autre. Il en existe cependant plusieurs types qui se distinguent par leur mode de fonctionnement, et nous allons les analyser au cours de cet article.

La pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air est le type le plus répandu, désormais présent dans presque tous les foyers : il ne s’agit en fait que de la division commune des climatiseurs. Presque tous les modèles sont en effet équipés de la fonction air chaud pour chauffer la maison en hiver.

Ce type de pompe à chaleur chauffe les pièces avec de l’air chaud. Il n’est donc pas adapté à l’alimentation des circuits de chauffage qui utilisent l’eau comme fluide caloporteur. En plus d’être le type le plus courant, c’est aussi celui qui a le coût le plus bas. Cependant, comme l’opération est électrique, le coût de l’énergie peut être élevé.

La pompe à chaleur air-eau

Les pompes à chaleur air-eau prennent la chaleur de l’extérieur et la transmettent au circuit de chauffage afin qu’elle puisse être distribuée à toute la maison par la circulation d’eau chaude. Il peut également s’agir d’un circuit de refroidissement, car les pompes à chaleur peuvent également être utilisées pour rafraîchir la maison en été. La pompe à chaleur à fonctionnement air-eau convient particulièrement aux systèmes de chauffage par le sol ou aux radiateurs traditionnels.

Le coût de l’installation est assez élevé, mais compte tenu des économies qui peuvent être réalisées au fil du temps (jusqu’à 70 % par rapport à un générateur de chaleur traditionnel), il peut être amorti en quelques années.

La pompe à chaleur eau-eau

Par rapport aux modèles ci-dessus, les pompes à chaleur eau/eau sont certainement les plus efficaces. Le problème est qu’ils ne peuvent pas être installés dans tous les cas. Ce type de pompe utilise l’eau du sous-sol, de la nappe phréatique, des lacs ou des rivières. L’eau présente dans le sous-sol a une température d’environ 7 degrés, idéale pour le fonctionnement de ces appareils.

Les pompes à eau sont très répandues dans les pays d’Europe du Nord depuis des années, où les températures descendent fréquemment à moins 15 degrés et plus.

La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique a un fonctionnement similaire aux pompes classiques. On peut en distinguer deux types selon la façon dont ils extraient la chaleur : c’est l’un des types de pompes les plus efficaces.

Cependant, le coût d’installation est encore assez élevé et l’énergie géothermique n’est pas exploitable dans tous les types de maisons.

Pompes à chaleur et déductions fiscales

Il serait pertinent de rappeler que certains appareils fonctionnant avec une pompe à chaleur peuvent bénéficier de la déduction de 65 % pour l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments existants.