Comment expliquer les variations du tarif pro EDF ?

tarif pro EDF

Publié le : 27 février 20246 mins de lecture

L’approvisionnement en énergie représente l’une des dépenses les plus importantes en milieu professionnel. Le groupe Électricité de France (EDF) leader dans ce domaine, se présente alors comme l’un des fournisseurs les plus fiables. Toutefois, il n’échappe à personne que leurs tarifs sont sujets à certaines variations. En voici les raisons.

En quoi consistent les variations du tarif EDF pour entreprises

Le tarif pro d’EDF est conçu pour répondre aux besoins spécifiques des professionnels, des entreprises et des collectivités. Comme indiqué sur cette page, on distingue trois tranches de prix selon la puissance souscrite. En dessous de 36 kVA, on parle de profils « tarif bleu ». Entre 37 et 250 kVA, c’est le « tarif jaune » qui s’applique. Et enfin, les grandes industries ou collectivités qui nécessitent un compteur de plus de 250 kVA sont classées dans la catégorie « tarif vert ».

La tarification EDF quel que soit le profil, se compose d’un abonnement fixe et d’un cout variable, calculé en fonction de la consommation. Pour cette dernière partie, vous pouvez souscrire à une option base afin de bénéficier d’un tarif fixe à tout moment de la journée. Une deuxième possibilité consister à choisir l’option heures pleines/heures creuses pour une facturation plus avantageuse durant certaines tranches horaires. Mais depuis le 1er février 2024, le tarif bleu EDF pro connait une hausse entre 5,2 % et 8 % pour ces deux options. Ceci s’explique par diverses raisons politiques et économiques.

Qu’est ce qui justifie l’évolution du tarif EDF pro en 2024 ?

Le secteur de l’énergie a été frappé de plein fouet par la crise économique. La forte reprise des activités juste après la pandémie a entrainé une hausse soudaine du prix du gaz sur le marché du gros. À ceci s’ajoute le conflit en Ukraine qui oblige bon nombre de pays européens à se passer du gaz russe. De manière générale, la succession de tous ces éléments est à l’origine de la flambée du prix de l’électricité.

Mais en France, l’évolution du tarif pro d’EDF s’explique également par la hausse de l’accise, anciennement appelée contribution au service public de l’électricité (CSPE). Le montant de cette taxe sur l’électricité avait été réduit à son minimum afin de contenir la hausse des prix au début de la crise énergétique. Ce retour au niveau normal de l’accise est surtout dû au retrait progressif du bouclier tarifaire. Il s’agit d’un dispositif mis en place par le gouvernement et destiné à ralentir l’augmentation du prix de l’énergie.

Notez par ailleurs que la variation du tarif EDF pro est aussi influencée par plusieurs autres facteurs moins évidents. Il faut par exemple mentionner la maintenance et l’optimisation des centrales nucléaires. Les couts d’entretien du réseau électrique évoluent d’année en année et ont aussi un impact non négligeable sur le montant final payé par le consommateur.

Quels sont les paramètres du contrat qui influencent la tarification EDF pour professionnels ?

Le tarif EDF professionnel varie en fonction de certains critères définis lors de la souscription au contrat. On peut déjà mentionner le tarif de base et l’option heures pleines/heures creuses qui déterminent le prix à payer au kWh. Mais il ne s’agit pas des seuls éléments à prendre en compte.

Tarif réglementé ou tarif du marché

À puissances et consommations égales, deux entreprises peuvent obtenir de facturations différentes. Par exemple, les entreprises dont la puissance n’excède pas les 36 kVA ont la possibilité de souscrire au tarif réglementé. Toutefois cette option n’est accessible que sous certaines conditions bien définies.

Il faut notamment être un consommateur non domestique employant moins de 10 personnes et avec un chiffre d’affaires annuel inférieur à 2 millions d’euros. Les propriétaires uniques et les syndicats de copropriétaires d’immeuble unique à usage d’habitation peuvent également y accéder. Mais en dehors de ces cas, il faudra se tourner vers un contrat au tarif du marché.

Le type de contrat

Pour une puissance inférieure à 36 kVA par exemple, vous avez le choix entre un contrat flexible et un contrat garanti. Une des grandes différences entre ces deux contrats se situe au niveau des options tarifaires. Avec un contrat flexible, les prix sont indexés alors qu’ils sont fixes pour un contrat garanti. Et en plus du tarif de base et des options heures pleines/heures creuses, la formule « flexible » vous donne accès aux options haute saison/basse saison.

Les professionnels dont l’activité nécessite une puissance de plus de 36 kVA peuvent opter pour des contrats très spécifiques. L’offre « Matina » s’adresse par exemple aux entreprises dont la consommation électrique est très importante durant les heures super creuses du matin. Pareil pour le contrat « Estivia » dont les prix sont plus attractifs durant les périodes estivales, ce qui correspond aux professionnels exerçant une activité saisonnière.

Remarquez que le même principe s’applique à l’approvisionnement en gaz où les tarifs peuvent être fixes, indexés ou sur mesure selon le contrat souscrit. Et comme le préconisent des sites spécialisés comme opera-energie.com, la comparaison reste l’un des moyens les plus efficaces de déterminer l’offre la mieux adaptée à son activité.

Quels sont les facteurs qui influenceront le prix du kWh industriel ?
Quels sont les coûts associés à l’installation et à l’utilisation d’un système de climatisation ?

Plan du site