Quand changer sa chaudière gaz : 5 signes qui doivent vous alerter

chaudière gaz

Publié le : 05 juin 20235 mins de lecture

Vous avez l’impression que votre logement n’est plus aussi bien chauffé que ces dernières années ? Vous constatez sur votre facture une forte augmentation de votre consommation de gaz ? Et si le moment de remplacer votre chaudière était venu ? Plusieurs signes doivent en effet vous alerter sur la nécessité de réaliser au plus vite une telle opération. Vous trouverez dans le texte ci-dessous les plus évidents d’entre eux.

Son âge

Un appareil de chauffage a toujours une durée de vie limitée. Les chaudières gaz sont généralement conçues pour fonctionner entre 15 et 25 ans. Vous aurez déjà compris que si l’âge de votre équipement se situe dans cette fourchette, vous devrez vous montrer particulièrement vigilant. Veuillez également noter que la longévité de l’appareil dépend fortement de la qualité de son entretien. Pour la prolonger et garantir la sécurité de tous, n’oubliez surtout pas de faire vérifier chaque année votre équipement à gaz par un professionnel reconnu et certifié.

Vous souhaitez remplacer un équipement devenu désormais trop ancien ? Prenez contact avec des professionnels spécialisés et demandez des devis. Vous aurez, par exemple, une meilleure idée du budget nécessaire à l’installation d’une chaudière gaz à condensation ou à l’installation de chaudière gaz THPE (Très Haute Performance Énergétique).

Les problèmes techniques et pannes

La répétition des pannes doit vous alerter sur la nécessité de procéder au plus vite à une nouvelle installation chaudière gaz. Il est en effet logique qu’un équipement « en fin de vie » soit davantage concerné par ce genre de problèmes, comme le rappelle l’excellent site engie-homeservices.fr. Parmi les pannes les plus fréquentes, on retrouve notamment :

  • une interruption soudaine et fréquente
  • des problèmes lors du démarrage
  • une production de chaleur ou d’eau chaude insuffisante
  • des difficultés avec le thermostat
  • des fuites

Les différentes chaudières modernes ont de plus l’avantage d’être plus performantes que les modèles les plus anciens. Vous rentabiliserez donc plus rapidement leur coût d’achat. Qu’attendez-vous pour sauter le pas à votre tour ?

Des bruits dans la tuyauterie

Il n’est pas rare, même sur une installation neuve, que des bruits semblent émaner de la tuyauterie. Ce qui doit vous alerter en revanche, c’est l’augmentation de leur fréquence. Trop nombreux, ces petits bruits sont peut-être provoqués par un problème. Ils peuvent, par exemple, laisser penser que de l’air se trouve coincé dans le système de chauffage, occasionnant ainsi une forte baisse des performances et une surconsommation d’énergie. N’oubliez pas non plus de contrôler le niveau de corrosion dans les tuyaux. La présence de rouille engendrera également des pannes sur votre chaudière. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel du gaz !

Une facture qui explose

Pourtant, ce ne sont ni l’âge de la chaudière, ni la répétition des pannes, ni même les petits bruits qui alertent le plus les utilisateurs sur la présence d’un problème. Le plus souvent, le montant de leurs dernières factures les poussent à agir !

C’est pourquoi, il est primordial de consulter attentivement chaque relevé et de le comparer aux précédents. Si vous constatez de gros écarts alors que vos habitudes n’ont pas été modifiées, tout porte à croire que votre équipement connaît quelques défaillances. Restez vigilants et attentifs pour intervenir au plus vite !

De nouveaux besoins

La nécessité de remplacer sa chaudière gaz n’est pas seulement provoquée par des problèmes techniques. Elle peut également répondre à de nouveaux besoins (à la hausse comme à la baisse) en matière de production d’énergie. Cela peut notamment être le cas si vous venez d’agrandir votre logement actuel ou si vous venez de réaliser des travaux d’isolations majeurs.

Le remplacement de votre chaudière actuelle peut également se justifier si vous avez l’intention de mettre votre logement en vente. Un équipement plus moderne (et donc plus performant) constituera un argument en votre faveur et pourra inciter de potentiels intéressés à déposer une offre. Gardez également bien en tête que la législation en matière environnementale évolue fortement et rapidement. Elle rend, dès à présent, obligatoire la réalisation d’un DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) avant toute mise sur le marché d’un bien. L’installation d’une chaudière moderne et performante aura une influence directe sur le résultat de ce diagnostic et donc sur le montant de la transaction finale. Notez également les logements les mieux notés au DPE se vendent plus rapidement. Comptez un à deux mois de plus pour des habitations classées « D » par rapport à celles se trouvant dans les catégories « A » et « B ».


L’installation d’une climatisation réversible : avantages pour le confort tout au long de l’année
Une maison chauffée au gaz : Comment sélectionner le bon fournisseur ?

Plan du site